Le FER offre des cadeaux à plus de 300 enfants démunis

Nous contacter
22 décembre 2013
Catégorie:
Actualités
Commentaires 0

Tags , , , , ,

A quelques jours de la fête de Noël, le Fonds d’entretien routier (FER) a décidé d’apporter de la joie à plusieurs enfants provenant de différentes communes d’Abidjan. Vendredi, sur l’esplanade de la structure située à Abidjan-Plateau, plus de 300 enfants ont reçu des cadeaux en présence du Directeur général, Siandou Fofana.

Les bénéficiaires sont issus de 6 structures de prise en charge d’orphelins, notamment, la pouponnière de Yopougon, le Bureau international catholique de l’enfance  (BICE), les Amis du centre Canaan, le village SOS d’Abobo, la pouponnière Marie Thérèse d’Adjamé et l’association des albinos.

M. Siandou Fofana tout en saluant les encadreurs pour l’effort déployé afin d’apporter le bonheur et la gaité aux tout-petits, a remercié toutes les structures qui ont répondu à l’appel. A travers cet arbre de Noël en faveur des enfants déshérités, le FER, chargé de l’exploitation et de la mobilisation des ressources pour l’entretien du réseau routier ivoirien, entend s’inscrire dans un élan de solidarité. Une solidarité «bien comprise» qui, à en croire le patron du FER, se manifeste par l’acceptation de l’autre avec plus de joie et de fraternité.

«C’est pourquoi pour tradition au sein du FER, il nous plait, à chaque fois avec beaucoup de bonheur et d’aisance, de nous retrouver avec tous ces enfants dont la destinée n’a pas du tout été des meilleures», a-t-il poursuivi. Séance tenante, une enveloppe de 500 000 FCFA a été remise à toutes les délégations pour soutenir leurs actions.

Au nom des bénéficiaires, M. Coulibaly, dirigeant l’Association des enfants albinos a salué cette initiative du FER qui, il faut le noter, est à sa 7e édition. Aussi a-t-il tenu à remercier particulièrement le premier responsable de l’institution bienfaitrice et ses collaborateurs. « Cette journée est véritablement mémorable pour moi et pour les autres organisations présentes », a-t-il fait savoir.

La cérémonie égayée de chants et de danses, a été surtout marquée par l’organisation d’un concours Miss pour les fillettes et « Bagnon » pour les garçonnets qui a permis d’offrir une tablette à chacun des vainqueurs.

E. K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *