Diakité Coty: « le péage routier s’installe dans les habitubes des usagers »

Nous contacter
1 septembre 2014
Catégorie:
Actualités
Commentaires 0

Tags , , ,

Répondant à des inquiétudes de journalistes sur la révolution qu’annonce le péage sur les routes, le président du Conseil d’administration du Fonds d’entretien routier (FER) a demandé aux usagers d’accompagner le gouvernement dans sa nouvelle vision de mobilisation des ressources qui vise avant tout leur « bien-être ».

« Il faut qu’ils comprennent que le gouvernement souhaite leur bien-être et qu’il faut préserver nos routes. D’autant que la Côte d’Ivoire était l’un des premier pays en Afrique à disposer d’une telle autoroute », a plaidé M. Diakité Coty Souleymane qui visitait vendredi les installations du poste de Singrobo sur l’autoroute Abidjan-Yamoussoukro.

« Quand on n’est pas habitué, c’est encore difficile au début.  Mais aujoud’hui le reflexe a commencé à s’installer dans les esprits. Au fur et à mesure, les usagers verront que ce processus est très intéressant notamment  pour le gain de temps », a poursuivi le PCA.

Il promet que le FER par l’expertise de ses agents est décidé à faire de son mieux pour relever ce challenge qui va tirer la Côte d’Ivoire vers l’émergence.

Outre les prestations qui connaitront des améliorations progressives aux postes à péage sur l’autoroute du Nord, le FER vise un nouveau challenge à réaliser sur le pont Henri Konan Bédié et sur l’autoroute Abidjan-Bassam où la structure a été choisie pour l’exécution du péage. A ce titre, le personnel étoffe ses compétences par des missions au Maroc qui, aux dires de M. Diakité Coty, jouit d’une grande expertise dans le péage routier.

Les cris de stupéfaction émanant de certains acteurs dès la fixation des prix est bien loin de la réalité actuelle. L’autoroute Abidjan-Yamoussoukro reste très sollicitée pour les déplacements internes et pour les échanges entre la Côte d’Ivoire et les pays de l’hinterland. Selon des chiffres communiqués par la Direction technique, un pic de 7000 véhicule par jour a déjà été atteint au poste à péage d’Attinguié.

Aux derniers sceptiques, le FER ne cache pas qu’avec le déploiement de ressources humaines sur les différentes plateformes, c’est une vanne de l’embauche qui s’ouvre sur les routes. Rien qu’avec les deux postes à péage sur l’autoroute du Nord, environ 200 emplois ont été créés, selon des sources proches de la Directions.

Célestin KOUADIO

c.kouadio@acturoutes.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *